Le chikungunya dans le monde

carte chikungunya

 

chikungunyaQu’est ce que le chikungunya ?

Le terme «Chikungunya» (de la langue Kiswahili : «l’homme courbé») désigne les douleurs caractéristiques des membres et des articulations, qui obligent les personnes infectées à se tenir courbées.
C’est une maladie virale transmise à l’homme par des moustiques infectés tout comme la dengue ou le paludisme.

Le chikungunya est un arbovirus transmis à l’homme par la piqûre d’un moustique du genre Aedes, Aedes aegypti mais aussi Aedes albopictus*

Cette dernière espèce de moustique Aedes albopictus a la particularité de piquer pendant la journée . Il est aussi appelé moustique “tigre” à cause de sa silhouette noire à rayures blanches. Présent depuis des années en Asie, en Afrique, en Amérique et dans l’Océan Indien, il s’est installé, depuis 2004, dans le sud-est de la France.

chikungunya virusComment se transmet le chikungunya ?

(image institut Pasteur)

Il faut 4 à 7 jours pour que les symptômes apparaissent chez la personne contaminée par le moustique.                                            

Quels sont les symptômes du chikungunya ?

Cette maladie a quelques signes cliniques en commun avec la dengue, ce qui peut parfois entraîner un diagnostic erroné dans des zones où la dengue est commune.
Elle provoque de la fièvre et des douleurs articulaires.D’autres symptômes peuvent apparaître comme la fatigue, les maux de têtes, les vomissements, les douleurs musculaires et une éruption cutanée.
Ces symptômes durent généralement sur cinq à dix jours, bien que les douleurs articulaires puissent rester plus longtemps.
Les populations à risque comme dans bien des maladies sont les nourrissons et enfants, femmes enceintes, malades ou âgée

 maux et courbatures3

 

Consulter rapidement un médecin en cas de fièvre brutale et de douleurs articulaires.

Comment se protéger et protéger son entourage du chikungunya ?

Si vous devez voyager dans les zones à risque, le Comité des maladies liées aux voyages et d’importation (CMVI) indique que la prévention des maladies à transmission vectorielle, dont fait partie le chikunguyna, repose essentiellement sur la protection individuelle contre les piqûres de moustiques (recommandations 2011).

Cette protection personnelle anti-vectorielle passe par:

1- l’utilisation de vêtements amples et longs couvrant les bras et les jambes jusqu’aux chevilles
2- l’imprégnation des vêtements avec un insecticide spécial pour tissus à base de pyréthrinoïdes ou des répulsifs
3- l’application de répulsifs cutanés:

Les répulsifs contiennent un principe actif qui éloigne les insectes sans toutefois les tuer. Des précautions d’emploi sont à respecter chez la femme enceinte et l’enfant, et il convient de prendre conseil auprès d’un médecin ou d’un pharmacien.

4- Pour les jeunes enfants, il est conseillé de munir les berceaux et les poussettes de moustiquaires imprégnées d’insecticides, méthode qui « reste la plus efficace ».
5- la pulvérisation de « bombes » insecticides dans les habitations, l’utilisation de diffuseurs d’insecticides électriques à l’extérieur et la mise en place de grillages anti-moustiques aux portes et aux fenêtres

Enfin une autre mesure consiste à éliminer les eaux stagnantes, chez soi et autour de chez soi, limite la présence des moustiques (retirer toutes les coupelles des pots de fleur,mettre à l’abri tous les objets susceptibles de se remplir d’eau de pluie ou d’arrosage et nettoyer, une fois par semaine, les endroits où l’eau peut stagner (gouttières, siphons…).

Notre solution : Le Prevention Kit ® un moyen efficace pour se protéger du chikungunya

MAQUETTE 20140709

Spot / Prévention Chikungunya

Pour plus d’information :

www.sante.gouv.fr/le-chikungunya.html

http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-transmission-vectorielle/Chikungunya